Une cérémonie de fiançailles à Monzona (Mali)

Cette coutume très ancienne est pratiquée dans nos sociétés africaines qui demande qu’un prix soit versé pour avoir le droit de prendre une épouse.

Vidéo: Boubacar Diakité

C’est un procédé très formel qui comporte certaines règles et protocoles qu’il faut respecter. Toute négociation doit se faire obligatoirement par l’intermédiaire d‘un griot ou d’un notable du village, qui connaissent bien les familles du village et peuvent bien négocier. Les négociations durent souvent deux ou trois jours.

Une fois les négociations conclues entre les familles des futurs mariés, une date est fixée pour le versement de la dot qui comprend 20-25 kilos de colas, une poule, un coq, un tissu de pagne traditionnel en cotonnade, le prix des bêtes, une calebasse pleine de mil, de fonio et de fruit d’hibiscus.

Le jour de la cérémonie, la dot est toujours accompagnée par un groupe des personnes, composé d’une jeune fille vierge, d’un garçon non circonscrit , d’un vieillard, et enfin d’un marabout initié pour les cérémonies des fiançailles.

Ensuite une grande cérémonie est organisée en présence des notables du village, des griots et des familles des futurs mariés.

Ces alliances sur plusieurs générations renforcent les liens entre les familles pour devenir comme une seule grande famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s