Culture de l’oignon à Damaro (Guinée)

Pendant l’hivernage, en juillet et en août, Damaro est occupé par la culture de l’oignons. Les jeunes hommes s’organisent en petits groupes pour vendre leurs services dans les champs : ils bêchent la terre pour former de petites buttes moyennant un prix convenu à l’avance avec les propriétaires des champs.

C’est ensuite au tour des femmes qui se regroupent en associations (les séré) et qui maitrisent la semence de l’oignon et sa culture. À tour de rôles, les femmes se rendent dans les champs des unes et des autres pour enlever les mauvaises herbes des buttes en terre, puis pour procéder aux semences des oignons. Elles chantent pour s’accompagner :

« On n’a pas d’autre calcul, d’autre activité

On ne fait que la culture d’oignons »

Konianké : « mao nou yé sènèkèléla nou ma ko gbrè lon

Mao nou yé sènèkèléla nou ma kondèlon »

Une semaine plus tard, on voit déjà les tiges pousser et les champs sont verts.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s